Instant de jardin

Pour saisir la spécificité d’INSTANT de JARDIN, nous avons choisi d’interviewer Benoit Moulin qui en est à l’initiative :

Tout d’abord comment vous situez-vous entre paysagiste et jardinier ?  

Juste entre les deux. J’ai suivi une formation de paysagiste à Angers dans le Maine et Loire. Ensuite j’ai choisi de travailler chez des paysagistes et pépiniéristes spécialisés, pour acquérir des connaissances concrètes sur le travail des gammes vivaces, graminées et plantes méditerranéennes : Christophe Valayé “Jardins et Topiaires” à Gages en Aveyron, Pépinières Lepage au Ponts de Cé, Maine et Loire et Pépinières Filippi à Mèze, Hérault.

L’esthétique est une dimension centrale de votre travail ? 

Oui. Je présente d’ailleurs mon approche de l’esthétique, à travers ma passion pour la photographie que j’associe à INSTANT de JARDIN dans le cadre de mes reportages, « coups de cœur » ainsi que la photothèque.

A ce sujet pouvez-vous nous en dire plus sur ces reportages ?

L’observation du milieu naturel est une étape incontournable dans la compréhension des interactions entre la végétation et son milieu. Spécialisé dans la végétalisation méditerranéenne je me rends régulièrement sur le pourtour méditerranéen, afin d’observer cette végétation dans d’autres contextes que ceux que je côtoie déjà près de Montpellier. Vous pourrez retrouver certaines observations sur le fil actualité.

La rencontre avec le propriétaire sur l’espace à paysager est importante pour vous ?

Elle est fondamentale. La finalité de chaque projet est de réussir par une sélection végétale précise à satisfaire les envies et les besoins des propriétaires tout en intégrant l’ensemble des paramètres du lieu à aménager. Cette première rencontre, L’instant de Jardin, va permettre de définir avec le propriétaire toutes les possibilités envisageables avant de s’investir dans une voie.

Vous venez d’intervenir dans un hôtel à Grignan, est-ce une spécialité ?

Cela pourra le devenir. Les hôtels et chambres d’hôtes mais aussi les restaurants et domaines viticoles attachent beaucoup d’importance à leur environnement naturel mais beaucoup de particuliers ont aussi le souci de faire de leur jardin le reflet de l’ambiance d’un lieu. L’intérêt de travailler avec une structure d’accueil peut être de pousser plus loin la recherche d’adéquation entre le produit et l’image. L’espace paysager peut alors séduire le regard mais aussi mobiliser les autres sens.

Vous pouvez donc intervenir sur de petits espaces ? 

Oui souvent une intervention sur un espace limité permet de renforcer une identité. La cour d’un domaine viticole devra dès l’entrée du visiteur donner le ton de la production, la terrasse d’un restaurant sera associée aux assiettes proposées par le chef, le toit végétalisé ou le jardin d’un particulier devra correspondre au style de vie de la famille.

Justement, au delà des propositions que vous faites,  comment peut se faire le suivi ?

Les trois prestations laissent place également au sur-mesure. Des demandes particulières peuvent ainsi ajoutées à la demande du propriétaire. J’ai, parmi ces demandes, la mise en place d’un suivi particulier pour conserver une qualité esthétique optimale toute l’année.

Et à quoi correspond votre jardin d’essai et est ce qu’on peut le visiter ?

Ce jardin laboratoire me permet d’affiner, de perfectionner les choix, les assemblages de végétaux et de les suivre dans le temps. Ce jardin est aussi une vitrine importante de mon travail et des différents types de traitement végétal que l’on peut mettre en place en milieu méditerranéen. Oui le jardin se visitera sur rendez-vous à partir du mois d’octobre 2012. Cette galerie du site internet est aussi là pour vous faire suivre son évolution.

Murielle Bousquet, consultante en tourisme

TerriTour

Rue de Pauférit
34800 Lacoste
06 03 85 98 94